LE DEUIL, ETAPE 2: LA COLERE

Aujourd’hui, je vais aborder la deuxième des cinq étapes du deuil.

Le déni ne peut durer qu’un temps, face à la réalité de la mort d’un proche. La réalité et la souffrance refont vite surface. La personne endeuillée n’est pas encore prête à accepter la mort. La colère monte alors en elle.

Cette colère est dirigée envers n’importe qui : la famille, les amis, les collègues, des inconnus.
Durant cette étape, les nerfs de la personne sont à vif. Tout sujet relatif à la perte qu’elle vit, peut être le prétexte d’une vive colère.
La personne peut même diriger sa colère envers le défunt bien qu’elle sache au fond d’elle qu’il n’y est pour rien.

Il ne faut pas se sentir coupable. C’est un sentiment normal après la mort d’un proche.
Il est nécessaire de pouvoir s’exprimer afin d’avancer dans son travail de deuil.
Pour autant, cette étape ne doit durer qu’un temps. Si elle perdure, l’amertume et l’aigreur s’installeront durant des mois, voire des années.

Si cela arrive, il existe différentes choses à faire pour se libérer de cette colère:
➡️Parler avec ses amis, sa famille ou son docteur, de se que l’on ressent.
➡️Exprimer sa colère par écrit..
➡️Ecrire une lettre au défunt.
➡️Laisser exprimer sa colère à travers une activité physique.
➡️Faire appel à un médium afin de communiquer avec l’âme du défunt.

Comme pour chaque étape, lors de celle-ci chacun réagit différemment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s